Vacuité

Le chanteur Vincent Delerm me fait parfois beaucoup rire. Par exemple, les paroles du « Monologue shakespearien », à écouter ici.

Evoquant une pièce du festival d’Avignon (manifestement Henri V de Shakespeare) :

Pourtant la mise en scène était pas mal trouvée
Pas de décors, pas de costumes, c’était une p – d’idée
Aucune intonation et aucun déplacement
On s’est dit : Pourquoi pas
Aucun public finalement ? …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s