L’art de la broderie

Vous avez bien lu. Je ne pense pas quitter le domaine de l’art en évoquant cette activité bien particulière qu’est à la broderie. En effet, écrire et dessiner avec des fils de coton, même si cela relève d’une technique bien définie et transmissible, est aussi un artisanat et même un art. Car à la différence de la couture ou de l’ébénisterie, la broderie n’est nullement utilitaire. On dit souvent « broder » pour dire « romancer » ou « orner », ajouter un supplément d’âme peut-être.
Broder, c’est créer de la beauté, gratuitement.

(Ci-dessous, une photo de la broderie que je fais en ce moment.)

Publicités

4 réflexions sur “L’art de la broderie

  1. « broder », dans le langage de chez moi, cela veut aussi dire « rajouter des trucs et des machins, faire durer les phrases et ajouter des anecdotes bidons pour masquer qu’on n’a rien à dire et éviter de finir notre exposé 10 minutes avant la fin du temps prévu. »
    La broderie serait-elle alors le passe-temps de gens qui n’ont plus rien à dire, à faire ni à apporter?
    Je ne sais pas, mais en tout cas, si un jour tu manques de travail dans ce domaine, je serai ravie de te passer quelques commandes. Parce que, vraiment, je n’ai pas la patience pour ce genre de passe-temps…trop typiquement féminin, peut-être?
    Quoi qu’il en soit, j’aime bien ce modèle. Je le verrai bien sur un bon gros pull…oui, parce que j’ai froid dans ce bureau…
    Des bises
    Marion

  2. J’aime bien ta définition pipotiste de la broderie chère Marion 🙂
    Je suis contente que tu aimes ce modèle, que j’aime aussi (étrange non ?), il s’inspire d’ailleurs de motifs antiques, et ornera avec une élégance naturelle la bordure d’une serviette de bain.

  3. Hé, hé! Oui, les sens figurés de broder sont quelque peu dépréciatifs… Moi, je pensais qu’on disait broder parce que comme dans une broderie, on passe et on repasse, bref on ne va pas droit au but. Mais je pense en fait que c’est plutôt parce que c’est « inutile ».

    Mais l’ébénisterie n’est pas plus utile, dans le fond… Parce qu’on peut toujours se meubler IKEA… Bah, de toute façon, l’art est matériellement inutile, on le sait bien ! (ce qui ne veut pas dire, bien sûr, que tout ce qui est inutile est de l’art !!!)

  4. Merci pour ton commentaire Télémaque !
    En fait, je n’ai pas réussi à trouver l’étymologie expliquée du mot « broder ». Cependant, je crois que ce qui est commun entre le sens propre (orner de dessins, à l’aiguille) et le sens figuré (inventer des détails), est que l’idée d’ajout, généralement pour le plaisir.
    Quant à Ikea, je refuse de toute façon de faire la moindre pub sur ce blog 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s