Musique italienne – Palestrina

Dans le but d’étoffer un peu l’image virtuelle que vous avez de la péninsule, nous allons effectuer un petit voyage dans l’histoire de la musique italienne.

Sachons d’abord que c’est en Italie que fut inventée la notation musicale : au XIe siècle, le bénédictin Guido d’Arezzo fixa le nom des notes à partir des syllabes initiales des six premiers vers de l’hymne à Saint Jean Baptiste :

UT queant laxis REsonare fibris  MIra gestorum FAmuli tuorum    SOLve polluti LAbii reatum    Sancte Iohannes.

L’Ut se transforma en « do » au XVIIe siècle.

Nous pouvons évoquer un compositeur du XVIe siècle, Giovanni Pierluigi da Palestrina, dont l’oeuvre très féconde fut essentiellement religieuse. Admirons la beauté de ces polyphonies vocales dans l’une des 105 messes qu’il écrivit : ici, le Kyrie de la Missa Tu es Petrus, interprété par le choeur dirigé par Gerhard Schmidt-Gaden.

Petite note géographique : Palestrina ne vivait pas en Italie (nation depuis 1861 seulement) mais dans les Etats pontificaux, près de Rome.

Publicités

Une réflexion sur “Musique italienne – Palestrina

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s