Musique italienne – Monteverdi

Cette fois, découvrons ou redécouvrons ce qui est considéré comme le premier grand opéra moderne : l’Orfeo de Monteverdi (1567-1643), joué pour la première fois à Mantoue en 1607.

Vous connaissez sans doute l’histoire d’Orphée, cet homme qui va rechercher aux enfers sa femme Eurydice, et dont le chant réussit à émouvoir les dieux, les hommes et même les rochers.

Ici, au début de l’acte II, après son mariage et avant d’apprendre que sa femme a été mordue par un serpent, Orphée se promène dans la forêt. Les nymphes et les bergers l’appellent et lui demandent de chanter. A écouter ici.

 Ecco pur ch’a voi ritorno, / Care selve e piaggie amate, / Da quel sol fatte beate / Per cui sol mie notti han giorno.

Voici que je reviens à vous, / Chères forêts et prairies bien aimées, / Egayées du même soleil / Qui transforme mes nuits en jours.

Si cela vous intéresse, ici se trouve le livret de l’opéra. Et ci-dessous, même si ce n’est pas vraiment la même époque, Orphée ramenant Eurydice des enfers peint par Camille Corot. Une ambiance mythologique et onirique à savourer pour elle-même, comme pour son caractère fondateur, ne serait-ce que dans l’histoire de la poésie.

 

Publicités

Une réflexion sur “Musique italienne – Monteverdi

  1. C’est curieux d’entendre toutes ces cordes, clavecin et autres, sautillant pour traduire le mythe d’Orphée… c’est fort peu onirique ! Mais cela ne remet bien évidemment pas en cause le talent de Monteverdi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s