« Louise Amour » ou le paradoxe de la passion

Un livre de Christian Bobin (2004).

    Un jeune narrateur de trente ans s’éprend de Louise Amour, parfumeuse. Sa passion va jusqu’à l’idolâtrie : « Sa présence avait ce nimbe lumineux dont sont dotées les saintes », dit le « je » anonyme. Cela s’explique par son goût pour la théologie et les vies de saints : « J’étais fait pour adorer. » Une idolâtrie frôle parfois le blasphème : il compare fréquemment à la Vierge Marie celle qui a créé un parfum nommé Madone.

    Louise Amour, par son nom même, incarne l’amour. Personnage de peu d’épaisseur psychologique, elle n’est vue par le narrateur qu’au filtre de ses sentiments de celui-ci. Finalement, le jeune homme adore non pas le jeune femme, mais l’amour lui-même. Aussi est-il naturel que cet amour réflexif soit autodestructeur pour le narrateur. « Je donnais ma vie à manger à Louise Amour. » Il y perd littéralement son âme.

    Suite à un événément en un sens rédempteur, il retrouve son âme : « Le Dieu qui à présent m’apparaissait ne ressemblait pas à l’idole des érudits, sculptée dans le marbre aveuglant des belles phrases. Le Dieu qui m’apparaissait aujourd’hui seul vivant, inapprivoisable, était un mélange inflammable d’air et d’esprit. L’imprévu était sa loi. L’événement était son épée. » La passion l’aura donc perdu et sauvé.

    Le récit flotte au-dessus de la notion de temps et pour une part de lieu – le seul toponyme est Vézelay, village de Bourgogne pour un auteur né dans la même région. On remarque d’ailleurs un ou deux éléments autobiographiques ; ainsi, le narrateur de Louise Amour, écrivain, fuit le milieu littéraire, comme Bobin.

    Un livre à l’écriture somptueuse, de la littérature moderne digne de ce nom.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s