Le Renard et l’enfant

Le Renard et l’enfant (2007) de Luc Jacquet est à la croisée des chemins entre le roman, le conte philosphique et le documentaire animalier. L’histoire d’un renard et d’une enfant qui  s’apprivoisent, cela fait penser au Petit Prince de Saint-Exupéry : « Tu t’assoiras d’abord un peu loin de moi, comme ça, dans l’herbe. Je te regarderai du coin de l’œil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t’asseoir un peu plus près. » (ch. XXI)

Ce film est simple comme la vie : on regarde le monde que nous entoure et on apprend connaître les autres. Ceux-ci nous apprennent à tendre l’oreille et à ne pas avoir peur des torrents et des grottes. Mais l’histoire est compliquée comme l’est la vie : « Est-ce qu’il voit avec les mêmes couleurs que moi ? » se demande la petite fille. Est-ce qu’elle va réussir à le laisser libre ? A ne pas prendre possession de lui ? A ne pas vouloir qu’il lui ressemble ?

Ces lignes de réflexion dessinent la beauté de ce film, avec pour tout acteurs le renard (euh, plusieurs en fait) et l’enfant (la délicieuse Bertille Noël-Bruneau). Magnifique.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s