Revue de presse du 7 au 13 mars

Voici l’actualité politique française et internationale de la semaine dernière. Bonne lecture !

France

Le procès Chirac reporté

« Le renvoi du procès de Jacques Chirac pour une question de procédure suscite de vives critiques en France, surtout de la part de l’opposition, même si l’un de ses avocats dit l’ancien chef de l’Etat prêt à comparaître en septembre. (…) La date du 20 juin a été retenue pour fixer éventuellement une nouvelle date pour le procès, qui pourrait être lointaine compte tenu de divers aléas judiciaires et politiques. » (Agence Reuters) « Au procès des emplois fictifs de la Ville de Paris, la défense a sorti de sa manche une « question prioritaire de constitutionnalité » (QPC) contestant une jurisprudence de la Cour de cassation sur la prescription des délits. » (AFP, 10 mars)

La petite phrase de Chantal Brunel

« Le président de l’Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), a jugé ce mercredi que la députée de son parti Chantal Brunel avait « dérapé » en proposant de « remettre dans les bateaux » les immigrés « qui viendraient de la Méditerranée ». » (Le Figaro, 9 mars) Le Premier ministre a également désapprouvé cette affirmation, ainsi que la plupart de la classe politique.

Marine Le Pen au coeur des débats

Après la publication de sondages donnant Marine Le Pen potentiellement au premier tour de la présidentielle, politiques et médias réagissent vivement. « Nicolas Sarkozy a menacé d’exclusion les membres de l’UMP qui appelleraient à un accord lors des élections cantonales. En revanche, le chef de l’Etat s’est montré plus que réservé sur la constitution d’un «front républicain» contre le FN, alors que des personnalités de l’UMP (le président du sénat, Gérard Larcher, et la ministre de l’Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet) ont clairement dit qu’ils appelleraient à voter pour le candidat socialiste en cas de duel PS/FN au deuxième tour des cantonales. » (Le Figaro, 10 mars) Une interview de Marine Le Pen prévu le 14 mars sur Radio J (station de la communauté juive) a été annulé suite à des pressions, mais un autre devrait être prévu.

Annuler les primaires PS ?

« La fronde prend de l’ampleur au parti socialiste où les partisans de l’annulation des primaires sont de plus en plus nombreux. A l’origine de ce mouvement, Michel Vauzelle qui a lancé une pétition déjà signée par 17 000 personnes. Pour le président socialiste de la région Paca, « le parti socialiste doit faire un effort de rassemblement en supprimant des primaires qui vont diviser ». Martine Aubry veut garder les primaires selon le calendrier fixé, avec des élections en octobre.

Le conseiller à la diversité limogé

« Nicolas Sarkozy a mis un terme aux fonctions de son conseiller en charge de la diversité Abderrahmane Dahmane, d’après une information de l’AFP. Ce dernier avait sévèrement critiqué la veille le débat sur la laïcité et l’islam voulu par la majorité, lors d’une réunion de musulmans proches de l’UMP à la Mosquée de Paris. » (Nouvelobs.com, 11 mars)

Assassins de policiers : pas de déchéance de nationalité

« L’Assemblée a supprimé mercredi l’extension de la déchéance de nationalité aux assassins de policiers, directement inspirée par le discours prononcé l’été dernier à Grenoble par Nicolas Sarkozy, lors de la deuxième lecture du projet sur l’immigration. » (AFP, 10 mars)

 

Monde

Japon : séisme et risques radioactifs

Vendredi 11 mars, un puissant séisme (9 sur l’échelle de Richter) et un tsunami dévasteur ont frappé le Japon et rayé de la carte des villes entières. Tremblement de terre le plus violent au Japon depuis 140 ans, il pourrait avoir tué 10 000 personnes selon un bilan provisoire. Une autre catastrophe menace : un accident nucléaire majeur, suite à deux explosions dans la centrale nucléaire de Fukushima.

Libye : les pro-Khadafi avancent, l’UE réfléchit

Les forces du régime progressent vers Benghazi, siège de la rébellion dans l’est de la Libye, après avoir reconquis de nouvelles villes ( Ben Jawad, Ras Lanouf…) à coups d’obus et de raids aériens. Samedi, les ministres de l’Union européenne réunis à Bruxelles sont restés prudents face à une éventuelle action militaire en Libye. Seuls Paris et Londres ont évoqué la possibilité de frappes aériennes « ciblées ». Paris souhaite surtout l’établissement d’une zone d’exclusion aérienne, et va fait entendre sa voix au G8 réuni à Paris les 14 et 15 mars. La Ligue arabe soutient cette option. La France a également reconnu la légitimité du CNT (Conseil national de transition) de l’opposition libyenne.

Les affrontements s’intensifient en Côte d’Ivoire

De violents affrontements entre les partisans d’Alassane Ouattara et ceux de Laurent Gbagbo ont fait huit morts samedi dans le quartier d’Abobo, à Abidjian. On commence à parler de « guerre civile » dans ce pays, qui compte déjà 400 morts. L’Onu s’est dit prêt à sanctionner ceux qui empêchent une solution pacifique à la crise. Une réunion de l’Union africaine en Ethiopie a confirmé Ouattara comme président de Côte d’Ivoire.

Yémen : la contestation continue

« Des policiers yéménites postés sur les toits ont ouvert le feu et jeté des gaz lacrymogènes dimanche sur des manifestants qui campaient près de l’université de Sanaa, faisant plus d’une centaine de blessés. (…) Depuis plusieurs semaines, des manifestants réclament le départ du président Ali Abdullah Saleh, au pouvoir depuis 32 ans. Ce dernier refuse de partir même s’il a promis de ne pas se représenter et tenté de rassurer l’opposition. » (Nouvelobs.com, 13 mars)

Réforme constitutionnelle au Maroc

Le roi Mahommed VI anticipe une éventuelle révolte. « Le 9 mars, dans un discours télévisé, il annonçait une réforme constitutionnelle en sept points qui permettrait au pays, entre autres, d’avoir un Premier ministre « chef d’un pouvoir exécutif effectif ». En clair, Mohammed VI propose, ni plus ni moins, de devenir, à terme, le souverain d’une monarchie parlementaire.  » (Le Point, 10 mars)

Le dalaï-lama se retire de la politique

« « Cela fait dix ans que le dalaï-lama prépare son retrait politique, se qualifiant régulièrement de « semi-retraité » de la politique, pour laisser son gouvernement en exil prendre entièrement les affaires en main, en se passant de lui. Les violentes révoltes au Tibet en 2008 l’ont poussé à reprendre du service en appelant au calme et à la non-violence mais il continue à préparer l’avenir politique des Tibétains en exil. (…) Les élections du premier ministre sont en cours en ce moment à Dharamsala où le gouvernement est en exil depuis 1959. » (La Croix, 10 mars)

Nouveau premier ministre en Irlande

« Le dirigeant du Fine Gael (centre-droit), Enda Kenny, a été comme prévu désigné mercredi Premier ministre irlandais par le nouveau Parlement issu des dernières élections législatives. (…) Enda Kenny a estimé durant la campagne électorale qu’il fallait renégocier les termes du plan d’aide, afin de le rendre plus supportable pour l’économie irlandaise déjà confrontée à un taux de chômage de plus de 13%. » (Nouvelobs.com, 9 mars)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s