Versailles revisité

Contrairement à ce que l’on pense, les jansénistes n’ont pas disparu avec les ruines de Port-Royal-des-Champs, ni même après la révolution. Ils ont développé des réseaux importants dans les quartiers historiques de Saint-Médard et Port-Royal à Paris, mais aussi au château de Versailles. Ils haïssent Versailles, puisque c’est Louis XIV qui fit raser leur abbaye en 1710.

Fin 1999, Pénélope, qui a déjà mené une enquête dans Intrigue à l’anglaise, est nommée conservatrice au château de Versailles. Avec son ami Wandrille, journaliste frétillant, elle va devoir retrouver le lien entre un cadavre dans le bassin de Latone, un meuble XVIIe arrivé là seul, un Chinois qui veut créer un autre Versailles près de Shanghai…

Adrien Goetz, qui enseigne l’histoire de l’art à la Sorbonne, arrive comme dans le roman précédent à mêler brillamment réalité et fiction. Si bien que le lecteur s’interroge vraiment sur ces survivances jansénistes à l’aube du XXIe siècle, présentes aussi dans la doctrine maoïste… L’auteur rend crédibles et passionnantes les recherches historiques de Pénélope et Wandrille. La dimension didactique, bien intégrée, réduit presque l’épaisseur psychologique des personnages aux dialogues de ceux-ci. Genre policier oblige, apparemment.

Entre arrières-cabinets du château et Carré Saint Louis, l’auteur revisite la ville royale de façon telle que le Grand Siècle ne laisse personne indemne. Captivant.

Adrien Goetz, Intrigue à Versailles, Grasset 2009

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s