Si, l’amour rend lucide

Malgré les litres d’encre qu’on a pu écrire sur l’amour et ses mirages (merci Stendhal, Girard, et tous nos psychanalystes bien-aimés), il est intéressant de lire ce propos convaincant de Louis Evely (1910-1985), écrivain belge :

« L’amour est lucide, il voit ce que les autres ne voient pas, il voit les possibilités de quelqu’un. Vous avez probablement eu l’expérience dans votre famille : lorsque le frère ou la soeur se fiance, et qu’on voit l’admiration éperdue du fiancé ou de la fiancée, eh bien on se dit : « Ah ! il ne la connaît pas, il ne mettra pas longtemps à se réveiller ! Nous, on la connaît, hein, on connaît son sale caractère ! » Ça, c’est croire qu’on connaît quelqu’un. On le constate.

Mais le fiancé ou la fiancée, il recrée l’être aimé, il le transforme, il l’appelle, il le découvre, il l’invente ! C’est un émerveillement… L’amour véritable est lucidité totale. Il tient compte de cette dimension en l’autre qu’on n’aura jamais fini d’épuiser, et à laquelle on s’adressera infiniment pour qu’il puisse grandir et vivre. »

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s