« Le Baron perché » : derrière le conte, le philosophique

Le Baron perché d’Italo Calvino peut sembler à première vue un conte pour enfants. Publié en 1957, il évoque la vie de Côme du Rondeau, un jeune garçon du XVIIIe siècle qui a décidé de monter dans un arbre et de n’en plus descendre. Evénement extraordinaire, qui devient au fil des chapitres la chose la plus naturelle du monde.

Italie Calvino décline toutes les aventures qu’il peut arriver dans un arbre : fréquenter les garnements voleurs de fruits ; rencontrer la petite fille du jardin d’à côté ; tuer un chat sauvage et chasser le faisan ; apprivoiser un chien ; rencontrer des Espagnols proscrits et interdits de « toucher le sol » et vivant donc aussi dans les arbres ; enrayer un incendie ou éradiquer les loups.

Les éléments historiques semblent également un peu « plaqués » sur cette province de Gênes du XVIIIe siècle : les révoltes de paysans ; la lecture de l’Encyclopédie et des auteurs des Lumières ; l’arrivée de pirates barbaresques ; les cérémonies franc-maçonnes ; l’écriture de cahiers de doléances ; le passage d’armées française ou austro-sarde à l’aube du XIXe siècle ; la rencontre (sic) de Napoléon…

Pourtant, le dispositif de ce roman mérite qu’on s’y attache. Faire monter le héros dans un arbre – bien que le narrateur soit le plus souvent son frère -, c’est voir le monde avec un point de vue différent. Distance raisonnée ou mouvement perpétuel ? Solitude ou engagement ? Ce conte philosophique, qui n’est pas sans rappeler Micromégas de Voltaire – avec le renversement du point de vue -, pose ces questions. Une belle façon de montrer que le préjugé n’est pas toujours là où l’on croit.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s