Câbles et codes

Notre monde contemporain-développé est, dit-on, libéré. Soit.

Il s’enroule dans des câbles : chargeur de téléphone portable, écouteurs de mp3, câble de branchement de machine à laver, chargeur d’appareil photo, fil de branchement de la bouilloire, chargeur de l’ordinateur portable, câble de branchement du lecteur de carte SD de… Rallier le courant électrique, c’est le but, l’amarre, la vie, le lien. Relier égale lier.

Pour atteindre des espaces privés, on a le code Pin, la clé Wep, le code de carte bleue, l’identifiant de messagerie électronique, le code du dossier de Caf, le digicode de l’immeuble, le numéro de compte bancaire, le code de son compte F* ou Tw*,  les identifiants de son blog… Comptez et décomptez, ils pullullent, ces chiffres, verrouillent, déroulent. Ils soûlent. Protéger égale fermer.

Cela fait-il rêver ?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s