Midi à Saint-Paul-hors-les-murs

« Heures de Rome », avais-je promis avant de partir pour la Ville éternelle. Ces heures où l’aiguille de la montre est suspendue, ces très riches heures où le tableau est figé et éternisé. En voici une.

Hors-les-murs. C’est hors les murailles antiques que se tient la basilique, comme posée au milieu du calme des faubourgs. Hors de la ville, car c’est là où avaient lieu les décapitations. Comme celle de l’apôtre Paul en l’an 67, à quelques kilomètres.

Ici fut construite au IVe siècle une basilique, ravagée par les flammes en 1823 – Stendhal en évoque les ruines dans ses Promenades dans Rome. Reconstruit, l’édifice d’aujourd’hui semble récent. Le portique que vous contemplez ci-dessous, entouré de colonnes, a un siècleà peine .

Qu’importe. Il est midi. L’heure est blanche, le ciel intact. Le touriste, rare. Air brûlant, qui calcine la contingence, le temps. Silence – oublié le bruit du centre ville. Ici, à peine le grésillement des grillons. Parfum de lauriers roses. Une mouette traverse le bleu azur. La mer n’est qu’à une vingtaine de kilomètres. Un palmier au milieu de l’atrium, cela fait presque île paradisiaque. Il est midi. Le paradis n’est pas loin.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s