[Cinéma] L’autre n’est pas une idée

Elle s’appelle Ruby, sorti le 3 octobre, revisite avec bonheur le mythe de Pygmalion : un créateur tombe amoureux de l’objet de son invention, qui prend vie. Une comédie pleine de fraîcheur.

A Los Angeles, le jeune romancier Calvin (Paul Dano) ne trouve plus d’inspiration, après un premier best-seller. Son psy lui propose d’écrire un de ses rêves. Solitaire, Calvin imagine, au fil des touches de sa machine à écrire, Ruby, charmante jeune femme. Il ne pense plus qu’à elle. Un matin, Ruby Sparks est là, dans sa cuisine, exactement comme il l’avait imaginée.

Ruby (Zoe Kazan) fait d’excellents petits plats, elle est toujours de bonne humeur, elle est parfaite selon les désirs de son compagnon. Calvin n’écrit plus, il goûte ce bonheur insoupçonné. Son frère, beaucoup moins romanesque et d’abord incrédule, finit par se faire également à cette idée, après avoir vu que quand Calvin écrit que Ruby se met à parler français… Ruby se met à parler français.

Seulement, Ruby se met à prendre un peu ses distances. Calvin s’affole, il écrit, manipule la demoiselle. Elle n’est plus qu’une poupée entre ses mains. Leurs libertés respectives implosent, l’un parce qu’il est narcissique, l’autre parce qu’elle dominée. Si le début du film est un peu lent à se mettre en place, les couleurs fraîches de ce film et la réflexion sur la création et sur l’amour le font largement oublier. Très joli.

Un film de Jonathan Dayton et Valerie Faris (2012)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s