Partez pour la Colline aux gentianes

S’évader. C’est bien la plus merveilleuse qualité qu’offre de La Colline aux gentianes de la romancière britannique Elizabeth Goudge. Ouvrir ce volume de 400 pages, c’est voir le film de Stella se dérouler. Petite fille des collines vertes bordées par la mer, dans le Devonshire des années 1810 hanté par la figure napoléonienne, Stella est la fille adoptive de fermiers. Zachary, lui, est un jeune marin orphelin qui échoue non loin de ces côtes.

De la rencontre de ces deux enfants et de nouveaux personnages, naît une formidable aventure, sans de multiples périgrinations mais avec un cadre d’un enchantement perpétuel. La polyphonie des laboureurs, les frégates sur la mer violette, les rituels des maisons et des saisons, les repas aux bougies, les chiens affectueux, les élixirs magiques et les légendes transmises depuis le Moyen-Age se croisent harmonieusement.

Tous ces éléments peuvent paraître un peu clichés, et pourtant ce livre est dénué de mièvrerie facile, tant la plume – traduite de l’anglais – est élégante, précise, surprenante. La vie à la campagne est certes idéalisée, mais décrite avec tant de grâce qu’on aimerait retourner dans un petite maison de chaume, dormir dans des draps de lin et regarder les moutons gris paître entre les haies.

Il y a un côté anachronique dans La Colline aux gentianes, même si Trafalgar est conté comme une aventure. Les repères du temps sont brouillés, suspendus à la beauté des choses. D’ailleurs, Elizabeth Goudge, dont nous recommandons L’Auberge du pélerin, est morte en 1984, alors qu’on dirait que ses romans ont été écrits parmi les vallées éternelles d’une Angleterre onirique.

A LIRE AUSSI :

Thomas Vinau, du dehors au dedans

Du Nord au Sud de l’Angleterre, le faux abîme

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s