Les absurdes jacassements de Fulberte (2)

sitelleBonjour les cocos ! Figurez-vous que je me suis rendue compte, tout en descendant d’un arbre à une vitesse relative à 5,77 / Pi fois celle de la lumière quand il grêle, d’une chose immense, atroce, fulgurante.

Vous, les pauvres humains occidentaux, vous êtes en train de laisser à l’abandon ce chef d’œuvre du sous-génie humain, cette 537e merveille du monde, cet objet au moins aussi fondateur que la Bible et l’Illiade… J’ai nommé : le crayon. Ou le stylo. Bref : l’outil scripteur, et son corollaire, la piste graphique.

Cette fois, ce ne sont plus des ricanements qui vont exploser de votre bouche, mais une strangulation aussi immédiate qu’incontrôlée : « Grrlb, euh, quoi… Brouf… Argh ? »

Allez-y, dites-moi une occasion où vous utilisez le stylo.

« Bah, euh… »

Non, vous ne trouvez pas. Vous étudiez le malaisien en 7e langue ? (après le serbo-croate évidemment) C’est sur un ordinateur que vous prenez vos notes dans vos cours du soir et les relisez soigneusement ensuite, dans votre soupente à peine éclairée d’une préhistorique chandelle.

« Bah, je ne sais pas, je l’utilise n’importe quand, dès que j’ai envie de noter un truc ! »

Un « rappel » ou une « alarme » sur votre téléphone portable suffira. Non, ne niez pas. Vous avez décidé de réaliser une sublime charlotte panachée d’une ganache de chocolat aux amandes et au jambon normand ? Vous recopiez d’une main hâtive et tremblante les grammes de sucre sur un bout de papier déchiré de votre agenda ? Que nenni ! Vous transportez votre ordinateur voire votre tablette connectée à marmiton.org au beau milieu des coquilles d’œufs vides dégoulinantes et de la poudre de farine bleue qui finit par cacher totalement votre écran.

« Mais enfin, j’écris quand… euh… »

Faire le planning d’une journée karaté portugais-pique-nique en forêt ? Vous avez le choix entre ces milliers, millions de supports numériques, téléphone, smartphone, tablette, toblérone qui hantent vos affaires.

Écrire une lettre de motivation au stylo pour avoir enfin ce poste d’ingénieur en microchimie de la confiture ? Vous voulez passer pour un vieillard d’Outre-Modernité ou quoi ?

Annoter des photos ? Vous remplissez les champs « métadonnées » de votre photo sur votre écran. Annoter un livre ? Il y a des applications mobile et tablette pour ça. Oui, pour des livres numériques bien sûr, dont les ventes accusent en France des taux de croissance à deux voire trois chiffres, aussi titanesques que ceux de la production de harengs-saur (pas vérifié le pluriel de ce mot) en Hongrie au mois de mars (fin mars plus exactement).

« Mais pourquoi vend-on encore des crayons alors, dans les jolies librairies ? » rétorquerez-vous alors, la bouche pleine d’une écume bizarroïde.

Peut-être pour le grignoter nonchalamment, faire semblant d’avoir une baguette magique pour épater votre ado gloussant et blasé, ou encore récupérer un mini-ourson de velours bleu qui avait glissé sous votre armoire. Et je ne vous parle même pas de la plume d’oie, que j’interdis sous peine qu’un jour aussi, les plumes de sitelle plongent volontairement dans des mare d’encre ébène.

Publicités

Une réflexion sur “Les absurdes jacassements de Fulberte (2)

  1. Crois-moi, Fulberte, j’ai lu ton billet la plume à la main ! Car je note beaucoup de choses que je dois retenir dans des carnets, dans lesquels moi seule m’y retrouve – beaucoup, essayant d’y trouver quelque chose, m’ont suggéré de passer au tableur Excel pour trier mes arrêts de droit public et mes citations de culture générale… mais j’aime mon bazar, ma plume et mes abréviations 😀 Le crayon n’est pas mort, Fulberte, même pour celle qui ne peut se passer de son Kindle dans le métro !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s