Revenir aux choses lentes et éternelles

D37

Crédit : Dorothée P.

Revenir à des occupations bloguesques après s’être mariée (preuve en image ci-contre), c’est comme retrouver les reflets du réel après avoir bu le sirop concentré des émotions humaines. Un jour d’amitié, de joie, d’amour et de clarté se prépare longtemps à l’avance et s’en remettre met du temps, comme après une soirée d’ivresse.

Quoi qu’il en soit, je voudrais vous faire partager une lecture, où lassitude et remise en cause sont de mise : Une certaine fatigue de Christian Authier, paru à l’automne 2012 chez Stock. Des sentiments qui semblent à l’opposé des miens. Et pourtant, la fatigue ramène à l’essentiel, à l’état initial des choses lentes ou éternelles. Pas loin donc, du don partagé des époux.

Le narrateur et personnage principal de cette histoire, Patrick Berthet, est un architecte père de famille que tout semble favoriser. Pourtant, son père meurt. Puis un cancer se déclare. Puis, l’homme apprend que ce diagnostic était une erreur : sa vie n’est absolument pas en danger. C’est là que commence la crise.

9782234070202-GCrise de milieu de vie, mais plus encore : comment peut-on revenir de la mort ? Vivre en survivant ? Patrick part. Il n’est pas au bout de ses découvertes. Comme dans Lazare est de retour de Jean-Marc Bastière, la question du retour à la vie étale sa complexité. Comment reprendre goût à l’existence quand on y a renoncé ? La vie moderne est-elle si satisfaisante pour Patrick ?

Fluide, intimiste et peignant délicatement des mosaïques de sentiments, ce roman laisse moins un goût d’amertume, que de tension vers une vie plus simple : moins connectée et moins rapide certes, mais aussi plus riche dans l’exclusivité d’un amour partagé.

A LIRE AUSSI : Une si douce fureur, du même auteur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s