Douze enfants, une véritable entreprise

9782352042457Curiosité. Vue d’abord comme une curiosité, la famille Blanchier de douze enfants, telle que la raconte Marielle Blanchier, 44 ans, dans Et ils eurent beaucoup d’enfants, (Les Arènes) a suscité des sentiments contradictoires chez le lecteur, qu’ils soient admiratifs ou dépréciatifs. Le début de ce récit peut un peu agacer car les auteurs (Marielle Blanchier et la journaliste Pascale Krémer) n’ont pas immédiatement su réduire la part de « je » un peu fiers de ce témoignage personnel. Mais très vite, on y sent une grande richesse humaine.

Autonomie. Le lecteur découvre un vif intérêt sur le fonctionnement de cette maison (la maman cuisine plusieurs gros plats deux matinées pour le reste de la semaine), l’autonomie des enfants (rapidement, ils vont chez le médecin et à leurs activités sportives seuls ou accompagné d’un grand), la capacité à garder une activité professionnelle (l’offre de découverte de l’apiculture en team building pour salariés, grâce aux ruches sur leur toit) ou encore la vulnérabilité de l’auteur, notamment la multiplicité des fausses couches (autant que d’enfants).

Rythme. Il demeure une impression de machine bien huilée, où la maman, hyper organisée (elle a « un discernement parfait pour distinguer ce qui est important de ce qui est urgent », souligne son mari à la fin), ne semble ni s’ennuyer ni être débordée. Si un enfant doit partir aux urgences, le rythme de la journée n’en sera pas bouleversé.

Entreprise. Pour autant, « je ne me sens aucunement « femme au foyer, déclare-t-elle. J’ai l’impression de travailler comme tout le monde, quoique occupant un poste non rémunéré, à horaires libres, dans lequel je suis mon propre chef ». Un des seuls domaines de manque de compétence qu’on lui découvre est… son incompréhension face au « portail admission post-bac ». De ce fait, le lecteur peut avoir l’impression que douze enfants est une véritable entreprise, beaucoup plus intéressante que quatre ou cinq enfants. Un témoignage vivant, émaillé d’humour et d’amour, illustré de belles photos.

Marielle Blanchier, Et ils eurent beaucoup d’enfants, Les Arènes 2013

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s